"-Jungle-fever-"



Commentaire après le débat

Spike Lee fait ressortir les antagonismes de communautés, de genre Hommes/Femmes, et familiaux. Antagonismes de classe aussi un peu puisque Angela l'amante italienne est de classe plus "modeste" ), et c'est un peu une satire sur la marge de la classe moyenne noire dont Spike Lee est issu, un petit règlement de compte - Paulie, personnage positif étant de classe modeste (le saint du film joué par John Torturo ), mais s'extrayant de son milieu patriarcal italien, il trace une ligne diagonale entre les antagonismes recevant les coups comme le sait qu'il est dans une position presque christique.  

Intéressant la peinture des positions de chacune et chacune et le fait de nous balader d'un point de vue à l'autre. Comme on le voit par exemple dans "Mirage de la vie" de Douglas Sirk. Le côté girouette de Flipper amène l'indécision d'Angela qui revient de son désir pour flipper vers Paulie alors qu'elle n'a que de l'amitié pour lui au fond. La situation est cruelle pour elle.

Dominique a suggéré dans notre débat le mot de mélodrame, effectivement il y a selon moi une référence à Sirk, par exemple Mahalia Jackson, la grande chanteuse de gospels que le père de Flipper et Gator ex pasteur fou écoute, est présente dans Mirage de la vie à la fin du film dans spiritual étonnant qui clôt le film. Sauf que le mélo chez Spike Lee et plus celui d’une situation générale que des personnages qui y sont pris comme des mouches. (Il n’y pas résolution chez eux d’une perte ou une fracture initiale). A cet égard il y a moins de mélodrame que de tragédie (celle qui s’exprime dans le cri incroyable des personnages confrontés qu’ils sont à un conflit qui les dépasse et dont ils ne savent s'extraire.. à l'exception d'un seul.

Quoique Spike Lee se soit "fritté" avec le cowboy américain Clint Easwood qui interroge les valeurs de l'Amérique en les affirmant, il faudrait pour comparer leur position respective, analyser les personnages de saint/héros qu'ils composent (Walt Kawalsky de Gran Torino de Clint, raciste qui retourne sa veste pour la bonne cause, et le personnage de Paulie de Jungle fever de Spike, par exemple).

Alain


Aucun commentaire: