Compte rendu de la 1ère rencontre "Autour de la table" du 11 juillet


Compte rendu de la première rencontre autour du projet "ex DIA" du 11juillet 2016 Quartier de la "Bottière Pin Sec"

Rédacteurs : "Arts de Faire" (Manuel Bertrand + Margot Moison) + Bruno Plisson

La liste des différentes personnes présentes lors de cette première rencontre a été envoyée à chacun des acteurs contactés et invités initialement. Qu'ils soient habitants du quartier, associations actives sur le quartier ou plus largement, qu'ils soient institutionnels (Ville, Métropole, Département) ou observateurs.

À noter que les associations ayant répondu favorablement au premier courrier d'invitation ne sont pas toutes présentes).

Rappel est fait en introduction que cette rencontre est à l'initiative des habitants.

> Sylvaine Babonneau replace cette initiative dans le contexte du quartier, en rappelant chronologiquement quelques faits :

- Un premier constat : les habitants sont obligés aujourd’hui de sortir de la Bottière pour faire leurs courses, même pour boire un café. Il y a un gros problème de commerce de proximité, sans compter l'absence de bar, de distributeur de billets, de lieux de rencontre.

- Actuellement le projet de réaliser un cœur de quartier sur le site du centre commercial de l’ancien DIA est à l'étude. Le rachat par Nantes-Métropole Aménagement devrait être acté en Juin 2017. Le projet vise une certaine mixité fonctionnelle (logements, services, équipement…). Bien que faisant l'objet d'une communication récurrente, le projet est présenté officiellement à l’heure actuelle comme pas encore défini... Ses prémisses et son inscription générale dans le quartier trouvent leur traduction dans un "avis citoyen" réalisé par Nantes-Métropole et validé par les élus.

- L’idée aujourd’hui est de penser faire quelque chose de ce lieu d'ici le démarrage des travaux. L’objet de cette première rencontre est de voir comment les habitants peuvent penser ensemble ce changement d'affectation, la mise en place d'un "entre-deux", la manière et les moyens d'y arriver.

> Proposition d'un premier tour de table : Parole est données aux Habitants et aux Associations :


- Demandes soutenues par "Darlo" et intérêts manifestés par des professionnels et semi-professionnels (artistes et créatifs...), pour des espaces offrant la possibilité de réaliser dans des mêmes locaux la préparation, la mise en place et la présentation de productions artistiques.

- À méditer quand on se questionne sur la difficulté de "faire venir", cette réflexion saisie au vol : Pour que les gens sortent il faut qu'ils trouvent un "chez eux"... Il faut donner envie, faire rêver, plutôt que "communiquer".

- Pour "VVE", il y a une demande criante de commerces de proximité pour des populations spécifiques, celles des personnes âgées et des personnes handicapées. Au même titre que l'on propose règlementairement des espaces pour les personnes en situation de handicap...

- Demande manifeste d'une proposition sur le quartier d'un "Centre de Récupération et Recyclage", sachant qu'aujourd'hui plus de 20% des personnes qui fréquentent l'association Récup’Halvêque viennent du quartier de la Bottière Pin Sec. Cette association veut bien prêter main forte sur place...

- Volontés de faire du lien avec les habitants, pour Quai des Chaps et Madame Suzie, menant actuellement un travail pour permettre aux habitants de reprendre la parole. En capacités techniques, mais sans préjuger d'un lien particulier avec le lieu, ces deux associations se présentent comme "espaces ressources" mais imaginent également des compagnies en résidence.

- Demande ancienne d'une Épicerie Solidaire, dans la perspective de permettre et d'apprendre à bien se nourrir, de trouver des alternatives aux grandes surfaces qui fassent autant, sinon plus pour la dynamique du quartier.

- Volontés exprimés de se servir des jardins partagés pour "accrocher" les gens au quartier.

- Rappel de la demande ancienne également d'un "Bar Solidaire" qui réponde à l'absence de café dans le quartier (...il faut un bistrot !!). Mais sans oublier la possibilité d'y voir se rencontrer des cultures différentes si on prend en compte le rapport à l'alcool également différent chez les uns et chez les autres...

- Pour "La Sagesse de l'Image", les thèmes de réflexion et les engagements possibles se croisent, s’imbriquent et se rejoignent. Cela témoigne de la nécessité de tisser des liens entre toutes ces activités en marche, et dépasser dans un second temps la frontière entre les différents quartiers. La multitude des demandes et des propositions des "Habitants", souligne le côté "improvisation et spontanéité" de ce projet collectif qui décale complètement la manière habituelle de faire les choses. Il n'y a pas de plan pré-organisé. Les habitants partent des contraintes qu'ils rencontrent, quand d’habitude, ce sont les institutions qui les interpellent sans partir de ce que pensent et font les habitants, entre eux.

On pourrait prendre comme exemple l'expérience de la permaculture, s'agissant de tisser et d'enrichir des liens de complémentarité entre les différentes dynamiques en présence, et on pourrait considérer l'identification d'un lieu comme base de la communication d'un projet qui va bien au-delà de l'aménagement d'un quartier...

- Un autre ensemble de questionnements a émergé concernant la lisibilité du calendrier pour l’aménagement du cœur de quartier. D'où découlent une série de questions concrètes : Quels espaces pourraient être investis ? Pour combien de temps ? Comment s'organiser ? Quelles seraient les limites de la zone d’intervention ?

- Prendre conscience d'être dans un temps court pour monter un projet complexe si la date du premier coup de pelleteuse reste 2018 mais...

- Pour Le Huit : Quel que soit l'objet ou la cause de l'engagement, le principe de base est la rencontre. Toutes les associations ont des besoins qui peuvent se rejoindre, aussi indépendamment d'investir un lieu, le travail qui sera fait ne sera jamais perdu.

- À propos de travail, il n'est pas superflu d'avoir en tête que tout ce mouvement puisse donner du travail à des habitants sur le quartier...

> Proposition d'un second tour de table : Parole est donnée aux représentants institutionnels :


Yann Le Gallic :

Pour répondre à cette demande qui se construit, Il serait bien de commencer par une présentation du projet de cœur de quartier à l'ensemble des acteurs à l'origine de cette initiative habitante. Car depuis le début, Nantes-Métropole a voulu "discuter" avec les gens pour mieux connaître le quartier de la Bottière. De nombreux sujets ont été évoqués pour définir le plan guide pour les 20 ans à venir, suivi de la rédaction d'un avis citoyen, lui-même suivi de la validation des élus.

L'actuel projet en place de l'ancien centre commercial de la Bottière comprendra de nouveaux types de logements, environ150, et des commerces de proximité.

Le calendrier pour le rachat est fixé à Juin 2017. Une livraison des commerces en 2020 (comprenant la relocalisation de Centrakor et 24 mois de chantier...). Il s'agira de commencer par ce que les habitants demandent le plus : des commerces de proximité. Il y aura nécessité de démolir rapidement une partie du bâtiment (dont les surfaces sont estimées à 7000 m² utiles (9000m2 si on inclut les stationnements).

Quelle serait la disponibilité pour le projet ? Trop tôt pour répondre... L'étude de la restructuration du bâtiment est en cours avec l'aide d'un architecte. À voir comment cette étude pourrait prendre en charge cette initiative des habitants ? Comment un collectif pourrait participer à la restructuration de cet équipement ? Quelle forme de démarche trouver ?

Jean-Paul Huard
, élu en charge du Bureau des Projets :
On est face à une démarche décalée et au départ d'un chemin qui va être très long, mais c'est bien le chemin en tant que tel qui est intéressant, reposant sur une grande écoute mutuelle des partenaires concernés. Aujourd'hui, qu'autant de représentants différents soient présents est positif. Reste à savoir comment faire vivre cette dynamique.

Pour envisager accompagnement et soutien de la part du bureau des projets, il y aurait nécessité de rencontrer le comité d'animation du bureau des projets et lui présenter cette initiative.

Cela est d'un grand intérêt que les choses soient portées par les habitants. Peut-être faudrait-il mesurer les possibilités de lancer ce projet chantier par chantier (si on se réfère aux 4 chantiers + 1 du courrier d'invitation...). Sur cette base restera à obtenir le soutien de partenaires, fort d'une volonté d'expérimentation, et de créer les connexions indispensables pour déterminer la nature de cet "entre deux"...

La démarche est très intéressante, il faut la poursuivre. Comme ce sont les habitants qui invitent, il leur reste à trouver la méthode pour avancer, en faisant très attention à ne pas générer des espoirs déçus.

Temps et conditions de mise à disposition ? Surfaces disponibles ? Quels coûts engendrés et comment les estimer ? Nature de la prochaine réunion ?

Pour une telle expérimentation il faudra que les institutions s'adaptent. On peut commencer par dire qu'on va essayer...

> Omar El Houmri, représentant du Cabinet de Madame le Maire sur la Politique de la ville :
Cette rencontre peut nourrir la réflexion globale. Il faudrait que les habitants rencontrent les élus et leur exposent ce projet. Les élus ont besoin que ce type de projet leur soit proposé, c'est une attente que l'on retrouve au travers des 4 projets urbains qui traversent la Métropole...

[Bruno Plisson : ici, ce sont les Habitants qui invitent. S'il s'agit de trouver les moyens pour enterrer un tel projet en jouant avec le temps et les niveaux de prise de décision, il vaut mieux le dire clairement tout de suite...]

> Sylvie Leberre, délégation préfectorale :
Les Conseils Citoyens au sein des quartiers ont pour vocation de faire émerger les souhaits des habitants, et de faire en sorte que les propositions d'aménagements urbains collent à ces souhaits des habitants.

Reste à réfléchir à l'introduction d'une complémentarité entre ce qui existe déjà et ce qui pourrait se faire de façon expérimentale en terme de participation. C'est la première fois que ce sont les habitants qui invitent, et c'est très stimulant.


> Chloé Dutilleul Talbot, NMD :
Une invitation très intéressante. Nantes Métropole Développement soutient des porteurs de projet en relais avec Nantes Métropole Aménagement mais reste à savoir si le développement économique veut bien accompagner ce type de projet venant des habitants... Encouragement transmis aux participants à se monter en collectif afin que plusieurs voix réunies finissent par n'en former qu'une seule, plus distincte face à des interlocuteurs institutionnels.


En guise de conclusion et de point de départ :
Proposition pour la prochaine rencontre (Associations et Habitants uniquement...) sur le site, le lundi 25 juillet 2016, à 18h30, avec cette trame de fond :

> Se rencontrer tout d'abord pour "Apprendre à se connaître"

> Organiser un Pique-nique (si chacun amène un plat à partager...)

> Se restituer la trame du Compte Rendu de la première rencontre (à étoffer...)

> Visiter les lieux comme souhaité par tous (possibilités restant à confirmer...)

> Se (re)présenter le projet actuel dit du centre Bottière (resterait à nommer ce futur lieu/temps...)

> Trouver à nommer le collectif ou ce mouvement actuel (si cela prend sens pour tous...)

> Proposer l'intégration définitive de l'association "Arts de Faire" (observatrice... mais affinités)

> Préfigurer une action commune sur les lieux (une sorte de "Fête du DIA")

> Réfléchir à la charge de travail et aux moyens à mettre en œuvre pour suivre ce projet

Listes des invités (et participants avec une croix)



ASSOCIATIONS, HABITANT(E)S,
INSTITUTIONS ou AUTRES
CORRESPONDANT
11-
07




ALIS 44
BRIGITTE LE GALO


AMAP DE LA BOTTIÈRE
CAROLE BOUTIN


ANRU
MICKAËL BOSSARD


ARCHITECTE URBANISTE
BRUNO PLISSON

X
ARTS DE FAIRE
CHÉRIF ANNA
MANUEL BERTRAND
MARGOT MOISON

X
X
ASSOCIATION
DES HABITANTS DE BOTTIÈRE PIN SEC
SYLVAINE BABONNEAU

X
BUREAU DES PROJETS / MAIRIE NANTES
JEAN-PAUL HUARD

X
CONSEIL DEPARTEMENTAL
ELISABETH PETIT


DARLO
SARAH AURORE SCULO

X
DÉLÉGATION PRÉFECTORALE
SYLVIE LE BERRE

X
DÉTOURNEMENT LIBRE DE CONSO
BAPTISTE BEAUPLET


ÉCOPÔLE
CHRISTOPHE LACHAISE
JULIE GARDAN


ÉQUIPE DE QUARTIER
ANNE DELSOL


ÉQUIPEMENTS DE QUARTIER
LAURENCE RIVET


HABITANT
FLAHAULT JB & CIE

X
HABITANTE
ROSELINE LE GOYET

X
HABITANTE
SANDRINE GALLOIS

X
HABITANTE
KARINE LAMÉ

X
JARDIN NATUREL PARTAGÉ
ÉRIC SAN JOSÉ

X
LA SAGESSE DE L'IMAGE
ALAIN ARNAUD
PAUL KLEIN

X
X
LE 8
OWARIA BENATTIA

X
LES ÉCOSSOLIES
MARC RICHARD


LES LAPINS À PLUMES
THOMAS


LES TOQUÉS DU PERRAY
GUY SCHNELL


MAISON DE QUARTIER BOTTIÈRE
GUILLAUME BOTTEREAU


MAKE À MOVE
ESTHELLE GAOMBALET


NANTES MÉTROPOLE AMÉNAGT
YANN LE GALLIC

X
NANTES MÉTROPOLE HABITAT
DENIS PLAUD


NM DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE
LAURENT DELAMBILY
CHLOÉ DUTILLEUL TALBOT

X
PAUSE CAFÉ
HÉLÈNE






QUAI DES CHAPS / MADAME SUZIE
LULUTTE
CÉCILE DUROT

X
RADIO CHARETTE



REBON



RÉCUP'HALVÊQUE
NOËL GIROUARD

X
RENCONTRE ET AMITIÉ NANTES EST
MADELEINE ROUSSEL


SEMEURS DE CONVIVIALITÉ
ANNIE KAMGAING


TRANSMÉDIA
MAGALIE JUSTEAU
+ BRENDAN RUELLAN


UNAPLA
ARNAUD LE COUTURIER


VILLE DE NANTES
OMAR EL HOUMRI

X
VIVRE ET VIEILLIR ENSEMBLE
JEAN-BAPTISTE OLMOS

X









CELIO



JEAN-MARIE DULUARD









Aucun commentaire: