Bande de filles/Naissance des pieuvres




NOS COMMENTAIRES



Claude
Très heureuse idée d'avoir pu voir ces deux films à suivre. Et puis s'en est suivi un débat intéressant, assez personnalisé...Merci à tous pour ce bon momen.

Elise
Adèle Haenel a 25 ans et Pauline Acquart, 22. Les deux actrices sont donc de la même génération... Reste à savoir comment ont été pensés les deux personnages... C'est surement voulu par la réalisatrice que l'une paraisse plus jeune que l'autre...
Quant à une éventuelle dangerosité pour des ados de jouer de tels rôles : après avoir entendu la réalisatrice sur sa façon de travailler avec les actrices (elle en prend très soins, elle les chouchoute...) je n'ai aucune inquiétude : dès l'instant où l'enfant (l'ado) sait qu'il joue, incarne un rôle, une autre personnalité... Il est apte, je pense a avoir le recul nécessaire.
Un film fort que j'ai aimé, ou je me suis identifiée (ce qui a moins été le cas pour "Bande de filles", un film porté par une musique bien choisie (comme dans "Bande de filles"...
Oui, je suis d'accord, c'est une chance de pouvoir comparer deux films d'une réalisatrice de talents...
merci à tous pour les échanges précieux qui ont suivis...

Elise
J'ai l'explication de Céline Sciamma : "Pour moi, la pieuvre est ce monstre qui grandit dans notre ventre quand nous tombons amoureux, cet animal maritime qui lâche son encre en nous. C'est ce qui arrive à mes personnages, trois adolescentes... Et justement, la pieuvre a pour particularité d'avoir trois coeurs." (Ce qui est rigoureusement exact d'un point de vue anatomique).

Alain
Super d'avoir vu ce film avec vous. J'adore cette réalisatrice. Et moi aussi je me suis projeté dans ses personnages à la fois magnifiques et puissantes et fragiles toutes les trois. Sciamma privilégie le point de vue de Marie, qui la représente un peu très certainement mais on a aussi le point de vue des autres personnages féminins, tout n'est pas vu qu'à travers sa perception ses yeux. Elles laissent les garçons à la porte normal pour une bande de filles.

Claude
Ce qu'a dit la réalisatrice: dans Bande de filles, les garçons n'existent pas comme personnages, mais juste comme icônes, sauf un peu l'amoureux. Elle pense travailler sur les hommes prochainement, essayer d'aller voir qui ils sont...

Aucun commentaire: