Le Sénégal à l'honneur à la maison de quartier, mercredi 16 juillet à 19h30


2 films exceptionnels  dont le Sénégal est le décor :

La petite vendeuse de soleil 1998 (45 min)

Réalisé par Djibril Diop Mambety

Avec Lissa Balera, Tayerou M'Baye

Résumé : Depuis fort longtemps, la vente de journaux à la criée dans les rues de Dakar est l'apanage des garçons. Sili, une fillette de douze-treize ans décide de cesser de mendier pour vendre, elle aussi, des journaux, car « ce qu'un garçon peut faire, une fille peut le faire aussi».

Avis sur le film : La Petite Vendeuse de Soleil est l’ultime film de Djibril Diop Mambety. Bel hommage au courage des enfants de la rue, ce conte nous entraîne dans les rues de Dakar, sur les pas d’une fillette qui découvre la dureté du monde. Avec Sili, on se confronte certes à la cruelle réalité, la pauvreté, les bidonvilles, les petits métiers de vendeurs de rue. Mais, loin de tout misérabilisme, on perçoit aussi le formidable élan vital de tous ceux qui peuplent ce film généreux. La trajectoire de Sili, tout entière placée sous le signe de l’astre solaire est exemplaire de l’enfance qui refuse d’être à genoux.
critiques presse

Deweneti 2006

(15 mn)

réalisé par Dyana Gaye



Résumé :

Ousmane un jeune mendiant Talibé parcourt Dakar avec son bol. À chaque rencontre il réussit habilement à recevoir une pièce tout en redonnant le sourire à ses généreux donateurs. C’est alors qu’il décide d’écrire au père Noel....

Le talent de Dyana Gaye n'est plus à démontrer. Dommage que ses films rares ne soient pas plus diffusés. C'est l'occasion.


En deuxième partie

Nous proposons d'échanger sur le refus de la misère au cinéma.

A partir des films des frères Dardenne que nous avons vus récemment ou d'autres films encore. La question serait : que montre le cinéma du refus de la misère en termes d'images convenues, ou bien de déplacement de points de vue. Et bien sûr, dés lors "qu'un travelling est une affaire de morale" (J.L-G.) , de quelle manière la mise en scène du film peut apporter à notre sujet ?



Le collectif de « refus de la misère » :
Nous sommes associé au collectif crée le mercredi 2 juillet à 19h au restaurant social. La deuxième réunion ouverte à laquelle tout le monde est invité a lieu le mardi 15 Juillet à 19h  (16 rue Pierre landais), avec Atd-quartmonde et d'autres organisations ou individualités pour échanger. Le but est de prévoir la journée du 17 Octobre sur le thème du refus.
 .

Aucun commentaire: